Patrick Landau Israël : une vie sportive bien remplie

10 octobre 2019 0 Par yohanfjoubert
Patrick Landau Israël : une vie sportive bien remplie

Patrick Landau Israël, né le 5 septembre 1945 à Boulogne-Billancourt a passé la majeure partie de sa vie à Monaco. Ses parents sont Janine Marie-Louise Regnart (1916-1994) et Vladimir Landau, un célèbre joueur de tennis qui transmettra sa passion à son fils. Sa tante, Alice Landau, est une grande artiste russe. Elle sera danseuse de ballet, chanteuse d’opéra et professeur de danse classique à Paris. Patrick Landau Israël est décédé le 3 octobre 2007 à Saint Martin de Peille.

Des origines russes

La famille Landau est d’origine russe et polonaise. C’est après la Première Guerre mondiale que toute la famille quitte la Russie pour s’installer définitivement sur le Rocher. Le début du XXème siècle est une période troublée en Russie, notamment en raison de l’émergence du communisme. Alors que l’Etat russe hésite entre une politique d’intégration et de ségrégation vis-à-vis de la population juive, toute une partie de sa classe moyenne entame un mouvement migratoire vers l’Occident, plus spécifiquement vers les Etats-Unis. Les candidats à l’immigration sont en partie motivés par le désir de fuir les pogroms.

Beaucoup de juifs laïcs avaient au début soutenus la révolution de Février 1917 et la prise du pouvoir par les Bolsheviks. Ils avaient l’espoir de faire cesser les discriminations et les attentats contre leur communauté. Effectivement, de nouvelles lois furent promulguées qui institutionnalisaient l’égalité de droit entre les Russes et la communauté juive de Russie. Cependant, lors de la guerre civile russe (1917-1923), la situation se détériore : la population juive est de nouveau victime des persécutions, des pogroms et des réquisitions forcées. Malgré la signature du décret « De la lutte contre l’antisémitisme et les pogroms » par Lénine et le lancement d’une campagne contre l’antisémitisme en 1920, une forme d’antisémitisme d’Etat fit lentement son apparition au sein du régime soviétique. La “lutte contre le judaïsme et contre l’hébreux” devint une véritable politique nationale.

Un père tennisman

Vladimir Landau, le père de Patrick Landau Israël, a acquis une certaine renommée dans le monde du tennis. Né le 29 mars 1902 à Saint-Pétersbourg, il a fait toute sa carrière sportive à Monaco. En 1931, celui-ci figurait  14ème rang du classement français. Après  la Seconde Guerre mondiale, il devient également le secrétaire du Monte-Carlo Tennis Club.

Durant plusieurs années, il jouera en compétition sur les courts les plus prestigieux, Roland Garros, Wimbledon, et dans les tournois de premier choix comme la Coupe Davis. En 1929,  Vladimir Landau a joué un rôle majeur grâce ses deux victoires lors du premier match nul de la Coupe Davis et, in fine, la victoire de Monaco contre la Suisse à domicile. L’année suivante, il atteint les 1/16 de finale (3e tour) à Roland Garros et les 1/32 de finale (2e tour) à Wimbledon, ses meilleurs résultats en Grand Chelem. C’est dans cette quête de l’excellence qu’il élèvera son fils.

Carrière

C’est en partie grâce à son père que Patrick Landau Israël développe le goût de la compétition et du dépassement de soi. Alors qu’il est envoyé dans l’équipe américaine de la Coupe Davis Junior, Vladimir Landau, qui en devient le capitaine, continu de le coacher. Patrick Landau Israël a également étudié à l’Université Brigham Young, l’université principale de l’Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours. C’est dans ce cadre qu’il a été formé aux Cougars de BYU, club omnisports de l’université Brigham Young.  Au sein de cette équipe, il a été champion de tennis de la Western Athletic Conference, un groupement de neuf universités gérant les compétitions sportives dans l’ouest des États-Unis.